A week on Mallorca

We have just spent one week showing the diversity of Mallorca to Sue and Peter. We based ourselves in a former monastery on a hill in the southeast with sweeping views of the island.

Une semaine à Majorque

Nous avons passé une semaine à montrer la diversité de Majorque à Sue et Peter. Nous nous sommes basés dans un ancien monastère, sur un promontoire au sud-est, avec des vues dégagées sur l’île.

Pueblos blancos

We rented a car and visited some of the pueblos blancos or white villages of Andalucía.

First stop: the pretty town of Antequera with its Arabic fortress with views of the Peña de los enamorados (the lovers rock,also known as the mountain of the Indian because of its shape). According to a local legend, two young Moorish lovers from rival clans threw themselves from the 800m rock rather than surrender to the girl’s father and his men and be separated. This romantic story was later adapted and the lovers became a Muslim girl and her father’s Christian slave.

In El Chorro, popular with climbers, the newly-renovated and secured Caminito del Rey accepts 1500 guests per day online plus 100 tickets locally available. The tickets online were sold out throughout the month of May but we did not check the local ones because we are not interested in hiking in hordes. We have since read that this path is applying for World Heritage List status.

We went on to the pretty town of Ronda and also stopped at Olvera, which is recognisable from a good distance because of its two high points, a church and a Moorish castle.

20190510_094236.jpg

We spent one night in Zahara de las sierras, ideally located above an artificial lake and woke up to an overcast sky.

In Arcos de la Frontera, the crochet club seems to be alive and well as the sunscreens as well as some street signs were crocheted.

20190510_100136.jpg

Jerez(and a visit to a bodega), the pleasant city of Cadíz and Malaga were also stops on our way back to Granada for a flight to our next destination.


Nous avons loué une voiture et visité quelques “villages blancs” d’Andalousie.

Premier arrêt, la jolie ville d’Antequera avec sa forteresse arabe dominant la ville avec vue sur la montagne Peña de los Enamorados (le rocher des amoureux, également appelée montagne de l’Indien pour sa forme qui rappelle la tête d’un Indien allongé). Selon une légende locale deux jeunes amoureux Maures de clans rivaux se jetèrent dans le vide du haut de la falaise de 800m plutôt que de se rendre aux troupes du père de la jeune fille et être séparés à jamais. Cette histoire romantique fut adaptée au cours des siècles et les amoureux devinrent une jeune musulmane et l’esclave chrétien de son père.

A El Chorro, populaire auprès des amateurs d’escalade, le sentier du Roi a été rénové et sécurisé. Il est possible d’acheter 1500 billets en ligne par jour et 100 tickets supplémentaires sont disponibles sur place. Tous les billets en ligne étaient vendus pour tout le mois de mai (le 2!), nous avons choisi de ne pas parcourir ce sentier avec tant de monde. Nous avons depuis appris que ce sentier postule pour le statut de patrimoine mondial.

Nous avons continué notre route vers la jolie ville de Ronda et nous sommes aussi arrêtés à Olvera, reconnaissable de loin grâce à ses deux promontoires dominés par une église et une tour maure. Nous avons aussi passé une nuit à Zahara de las sierras, village idéalement situé sur les pentes d’une montagne surplombant un lac de barrage.

Arcos de la Frontera semble avoir un club de crochet très actif: les écrans pare-soleils et certains panneaux de signalisation y sont crochetés. Avant notre retour à Grenade pour un vol vers notre prochaine destination, nous avons pris le temps de visiter Jerez (tour d’une bodega), la plaisante ville de Cadix et Malaga.

Granada

No visit of the Alhambra in Granada this time: all tickets were sold out for the month of May. It is, apparently, best to book at least 20 days in advance; in September 2015, we bought them the day before our visit…

Still, a pleasure to be back and strolling through the streets of this beautiful town. We dined on very fresh seafood and fish, brought from the Mediterranean coast daily, a mere 40 minutes drive away. Our waiter was red in the face with the shape of his ski goggles clearly visible and he confirmed that he spent his days skiing on the nearby Sierra Nevada slopes…

We were in Granada on May 1, a public holiday, and the atmosphere was festive. Bands were playing joyous music for the workers parade but the opening theme of “Game of Thrones” also featured prominently as well as the “Internationale”.

Up on the hill of the Albaicín neighbourhood, many families were out and about, children practising their flamenco steps or running around. As ever, happy to be in Andalusia.

Pas de visite de l’Alhambra à Grenade cette fois: tous les billets sont vendus pour le mois de mai. Apparemment, il faut s’y prendre au moins trois semaines à l’avance; en septembre 2015 pourtant, il nous avait suffit de réserver un jour avant notre visite.

Cependant, quel plaisir de retrouver cette belle ville et de déambuler dans ses ruelles. Nous avons mangé des fruits de mer et poissons frais, amenés quotidiennement de la côte, à 40 minutes de route. Notre serveur avait le visage brûlé par le soleil mais blanc autour des yeux et il nous a confirmé qu’il passait ses journées à skier dans la Sierra Nevada toute proche.

Nous étions à Grenade le 1er mai, jour férié et l’atmosphère était joyeuse. Des fanfares jouaient des musiques entraînantes pour le défilé des travailleurs mais le générique de Game of Thrones et l’Internationale ont aussi figuré au répertoire.

Sur la colline du vieux quartier de l’Albaicín, les familles étaient nombreuses dans la rue, les enfants pratiquaient leurs mouvements de flamenco ou couraient sur les pavés. Nous nous plaisons en Andalousie.

Sevilla

From April to October 1992, Sevilla hosted the World expo on the theme “The great discoveries” to commemorate the 500th anniversary of Christopher Columbus’ trip to the Americas; Barcelona organised the summer olympics that same year.

The fast train line, which connects Madrid to Sevilla in 2.30 hours was inaugurated in April of that year. We travelled by train to reach Andalucía very comfortably.

We stayed close to the “mushrooms” (Las setas), the world’s largest wooden structure, also built for the 1992 exhibition.

It was great to be back in this lively and joyous city.

D’avril à octobre 1992, Séville fut la ville-hôte de l’exposition universelle. Le thème était “les grandes découvertes” et marquait le 500ème anniversaire de l’expédition de Christophe Colomb vers les Amériques; cette même année, Barcelone organisa les Jeux olympiques d’été.

La ligne de trains à grande vitesse reliant Madrid à Séville en 2h30 fut inaugurée en avril de cette année-là. C’est en train que nous nous sommes confortablement rendus en Andalousie.

Nous avons logé près des “champignons”, la plus grande structure en bois du monde, construite pour l’exposition.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé cette ville vivante et joyeuse.

Toledo

We have left Zurich for Madrid, where we met with John’s brother and his wife with whom we will travel for a few weeks on and off during their European holidays.
Madrid was rainy, cold and windy but by the time we left for Toledo the weather had improved, although it was still cool.

Toledo is a former capital of Spain and is also known as the “City of the Three Cultures” for the influences of Christians, Muslims and Jews reflected in its history. It had large communities of Muslims and Jews until they were expelled from Spain in 1492 and 1502. The city has been on the World Heritage list since 1986.

It is also in Toledo that the painter El Greco received several major commissions, produced his best-known paintings and is buried.

We stayed overnight and enjoyed strolling through its narrow lanes, had some great tapas and started the new day with chocolate con churros.

 

Nous avons quitté Zurich pour Madrid et rejoint le frère de John et son épouse avec qui nous voyagerons pendant quelques semaines durant leurs vacances européennes.
Le temps était pluvieux, froid et venteux à Madrid mais s’était amélioré à notre arrivée à Tolède.

Tolède est une ancienne capitale de l’Espagne et connue sous le nom de “ville des trois cultures” avec de fortes influences chrétiennes, juives et musulmanes au long de son histoire. De grandes communautés juives et musulmanes y habitaient avant d’être expulsées en 1492 et 1502. La ville est inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1986.

C’est également à Tolède que le peintre El Greco a reçu plusieurs commandes, produit ses oeuvres les plus célèbres et est enterré.

Nous y avons passé la nuit et déambulé dans ses charmantes ruelles. Nous avons dégusté de délicieuses taps et démarré la journée avec des chocolats et churros.

Back to Sóller

We don’t usually take photos from a vehicle but the bus ride from Pollença to Sóller was so stunning that we changed our minds.

 

Nous ne prenons pas de photos depuis un véhicule habituellement, mais le trajet en bus de Pollença à Sóller est tellement spectaculaire que nous avons changé d’avis.

 

We walked up to Fornalutx.

Nous sommes montés à Fornalutx

 

Overcast and sunny

Temps couvert et ensoleillé

 

 

Lluc to Pollença

We are coming to the end of the track and the last day meant only a few more ups and downs before several kilometres of a gentle descent back to near sea level and the little town of Pollença.

We had a farewell dinner in the refuge with the remaining other 8 people we had gotten to know along the way.

 

Nous sommes arrivés à la fin du sentier et la dernière journée fut facile : quelques montées et plusieurs kilomètres de descente en pente douce pour arriver au niveau de la mer et à la petite ville de Pollença.

Dîner d’adieu dans le refuge avec les 8 dernières personnes que nous avions retrouvées de jour en jour le long du parcours.

Serra de Tramuntana

The GR221, or Drystone Route, goes through the Serra de Tramuntana on the western side of Mallorca.

This mountain range is listed on the World Heritage for these reasons: “The cultural landscape of the Serra de Tramuntana constitutes a significant example of the Mediterranean agricultural landscape, which, after centuries of transformations of the steep terrain morphology to exploit the scarce available resources and thanks to the specific orogenetic, climatic and vegetation conditions, has been made productive and well-adapted to human settlement. The system of terraces and cobbled road network, common to many Mediterranean landscapes, is here combined with an articulated network of devices for the management of water, revolving around farming units of feudal origins. Several villages, churches, sanctuaries, towers, lighthouses and small dry-stone structures punctuate the terraced landscape and contribute to its actual character.”

 

 

Le GR221, la route de la pierre sèche, traverse la Serra de Tramuntana le long de la côte ouest de Majorque.

Cette chaîne de montagne est sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité pour ces raisons: “Le paysage culturel de la Serra de Tramuntana est un important exemple de paysage agricole méditerranéen qui, après des siècles de transformations de la morphologie escarpée du terrain pour exploiter les maigres ressources disponibles, et grâce aux conditions orogéniques, climatiques et à la végétation spécifique, a été rendu productif et bien adapté à l’installation humaine.Le système des terrasses et le réseau de routes pavées, communs à beaucoup de paysages méditerranéens, sont associés à un réseau articulé de dispositifs pour la gestion de l’eau desservant des exploitations agricoles d’origine féodale. Le paysage en terrasses est ponctué de villages, d’églises, de sanctuaires, de tours et de phares, ainsi que de petites structures de pierre sèche, qui contribuent à son caractère actuel.”

 

Although overcast and humid, this hike was beautiful and varied, going through the fertile valley of Sóller, climbing up 700m on the Barranc de Biniaraitx stone track to reach the Coll de l’Ofre pass with open views of the Cúber reservoir lake, the water supply for the city of Palma. The surrounding mountains were hidden in the clouds but still, we enjoyed the scenery.
We then walked along a canal that feeds into the lake and caught views of the second dam lake, Gorg Blau, before arriving at the refuge of Tossals Verds.

 

 

Bien que le temps ait été couvert et humide, ce fut une belle randonnée variée. Nous avons traversé la fertile vallée de Sóller, montant 700m sur le vieux sentier pierreux de Barranc de Biniaraitx avant d’arriver au col de l’Ofre qui nous a offert de belles vues du lac de barrage de Cúber qui fournit la ville de Palma en eau potable. Les montagnes environnantes étaient perdues dans les nuages mais le paysage était quand même beau.
Ensuite, marche le long du canal d’apport et vue sur le deuxième lac de barrage, Gorg Blau, et arrivée au refuge de Tossals Verds.

_____________________

The next morning, it looked like the weather would clear but we soon found ourselves walking into fog. As the wind became stronger and moved the clouds around, we caught brief glimpses of mountain views; the temperature dropped and we had to get our jackets (and, in John’s case, gloves and hat) to keep going.
One hour before arriving at Son Amer refuge in Lluc, just as we started our descent, the sun reappeared.
Lluc is the religious centre of the island.

 

 

Le lendemain, il semblait que le temps allait s’améliorer mais nous nous sommes rapidement retrouvés dans le brouillard. Le vent s’étant renforcé et jouant avec les nuages, nous avons pu apercevoir brièvement les montagnes dds alentours. Nous avons dû porter nos vestes (et, dans le cas de John, bonnet et gants) pour continuer car il faisait froid et humide.
Une heure avant d’arriver au refuge de Son Amer à Lluc, le soleil est réapparu.
Lluc est le centre religieux de l’île.

Ruta de la Pedra en Sec

After our two+ weeks’ housesit in Geneva, we thought it was about time we started hiking again. So, we flew down to Palma de Mallorca and started hiking the GR221, aka the Dry Stone Route. We walked a couple of parts of it about 18 months ago, namely from Port d’Andratx to Sant Elm and Deia to Soller.
As this was an unplanned trip we did not have our tent and have started at stage 3; a tent is necessary for the first two stages.

We took a bus from Palma to Estellencs this morning and walked through shaded woods, along stone walls, past farm houses, with occasional views of the sea to reach the very friendly refuge of Son Trias in Esporles.

 

Après plus de deux semaines de housesit à Genève, il nous a semblé qu’il était temps que nous nous remettions à marcher. Nous avons donc pris un vol pour Palma de Majorque et commencé le GR221, connu ici sous le nom de Route de la Pierre Sèche. Nous avions marché quelques parties du sentier il y a 18 mois, de Port d’Andratx à Sant Elm et de Deia à Soller.
Comme ce voyage n’était pas prévu, nous n’avons pas notre tente et avons débuté à la troisième étape, une tente étant nécessaire pour les deux premières journées.

Nous avons pris un bus de Palma à Estellencs ce matin et marché sur des sentiers ombragés, le long de murs de pierres, passant des fermes avec des vues occasionnelles de la côte pour arriver au sympathique refuge de Son Trias à Esporles.

 

___________________________

 

The second day was a long hike from Esporles to Valldemosa to Deià, going up 1100+ and down pretty much the same. It would make sense to stay overnight in Valldemosa, especially if you have not visited before. We were surprised by the large number of tourists already there but, as most of them are day-trippers, the village would be quiet after 5-6pm.

Overcast until about 1pm, the weather cleared and we got plunging views of Deià and Puerto de Sóller with Puig Major, Mallorca’s highest summit at 1445m, in the background. This mountain is a military zone and not accessible to the public.

 

Le deuxième jour a été une longue marche d’Esporles à Valldemosa à Deià, 1100+m de montée et pareil pour la descente. Il vaudrait mieux s’arrêter une nuit à Valldemosa, particulièrement si l’on ne connaît pas encore le village. Nous avons été surpris par le grand nombre de touristes mais, comme ils ne viennent que pour la journée, le village retrouverait son calme vers 5-6 heures.

Le temps a été couvert jusque vers 13h mais, arrivés au sommet, nous avons bénéficié de vues plongeantes sur Deià et Puerto de Sóller avec le Puig Major, le sommet le plus élevé de l’île, en arrière-plan. Cette montagne est une zone militaire et donc inaccessible au public.