Sicily – churches

Sicily has, unsurprisingly, many churches and some particularly stand out, such as the Arab-Norman churches in Palermo and the cathedral of Cefalù, with their Byzantine interiors.

Sans surprise, la Sicile possède de nombreuses églises mais celles de Palerme et la cathédrale de Cefalù, de style arabo-normand et aux décors intérieurs byzantins sont particulièrement remarquables.

Valle dei templi

Despite its name, the valley of the temples actually sits on a crest between Agrigento and the sea. Built in the 5th century B.C. and listed on the Unesco World Patrimony, its Greek temples are among the best preserved of the Antiquity, although several were burnt or destroyed by the Carthaginians in 406 B.C.

 

This area also host a number of Girgentana goats, with corkscrew-like horns that can reach 70cm in males. This ancient breed, believed to have been brought by the Arabs in the 9th century, had almost completely disappeared when the Slow Food movement started a campaign to preserve them. There are about 500 of them now, down from 30,000 in the 1950s.
20190930_172218.jpg

En dépit de son nom, la vallée des temples se situe sur une crête entre Agrigente et la mer. Construits au 5e siècle avant J.C et sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité de l’Unesco, ses temples grecs sont parmi les mieux préservés de l’Antiquité. Ceci, bien que plusieurs d’entre eux aient été brûlés et détruits par les Carthaginois en 406 avant J.C.

Le parc abrite également quelques chèvres Girgentana, avec leurs cornes en forme de tire-bouchons pouvant atteindre jusqu’à 70cm chez les mâles. Cette race ancienne, que l’on croit introduite par les Arabes au 9e siècle, avait presque complètement disparue quand le mouvement Slow Food a lancé une campagne pour sa préservation. Il y en a maintenant à peu près 500, alors qu’il y en avait encore 30.000 dans les années cinquante.

La Sicile baroque

We met in Catania and drove down to Sicily’s south east, known for its baroque towns. Noto, Ragusa, Modica, Caltagirone and Piazza Amerina (for its wonderful Villa Casale) were among the visits. The hills, between 400 and 700m, were surprisingly cool and we even had some fog.

 

 

This was followed by a couple of nights in pretty Siracusa, returning the car and a train ride inland to get to Palermo.

 

Nous nous sommes retrouvés à Catane et avons loué une voiture pour nous rendre dans le sud-est de la Sicile. Les visites ont inclus les villes baroques de Noto, Ragusa, Modica, Caltagirone et Piazza Amerina, avec sa superbe villa Casald. Nous avons été surpris par la fraîcheur des villes à 400-700m d’altitude et avons même eu du brouillard.

Ensuite, nous avons passé deux nuits dans la jolie ville de Syracuse, rendu la voiture et pris le train, par l’intérieur, pour Palerme.

Memento Park, Budapest

When Communism collapsed in Hungary in 1989, the city of Budapest was left with many public works of art that celebrated the Communist era.

The city government decided to save the statues rather than destroy them and the idea for the Memento Park was born.

On June 29th, 1993, the second anniversary of the withdrawal of the last Soviet soldier from Hungary, Memento Park was opened, in the outskirts of Budapest.

This park, full of statues and plaques commemorating the heroes of Communism, is almost a graveyard of sorts for that period of Hungarian history.

 

 

The boots belonged to a massive statue of Stalin that was torn down during the October 1956 Uprising, after which only the boots remained. The stand is a replica of where the party apparatchiks reviewed military parades.

John standing next to this figure gives an idea of the larger-than-life aspect of propaganda art. The original of this statue was damaged in the October 1956 Uprising only to be replaced two years later with this copy.

 

 

Built in 1956, the year of the uprising, this monument to the Hungarian-Soviet “friendship” is retrospectively ironic.

20190618_121354.jpg

Perhaps the most disturbing aspect of Memento Park is in the hut where a grainy black-and-white film is shown. It was a training film for the secret police which showed them how to spy on citizens. Many tricks used in spy movies were based on reality.

 
A la chute du communisme, en 1989, la ville de Budapest s’est retrouvée avec de nombreux ouvrages célébrant cette idéologie.

La ville a choisi de conserver ces statues plutôt que de les détruire et l’idée du Memento Park est née.

Le 29 juin 1993, deux ans jour pour jour après le départ du dernier soldat soviétique du territoire hongrois, ce musée à ciel ouvert a ouvert ses portes au sud de Buda.

Le parc abrite une quarantaine de statues et plaques commémorant les héros de l’ère communiste et semble presque être un cimetière dédié à cette période de l’histoire hongroise.

Ces bottes appartenaient à une statue massive de Staline, abattue lors de la révolution d’octobre 1956 mais dont les bottes restèrent en place. La plateforme sur laquelle se trouve cette statue est une copie de l’estrade d’où les apparatchiks regardaient les parades militaires.

John est photographié à côté de ces statues pour montrer leur gigantisme. L’original avait été endommagé lors de la révolution de 1956 mais avait été remplacé deux ans plus tard.

Construit en 1956, l’année de la révolution, ce monument à l’amitié soviéto-hongroise est rétrospectivement ironique.

L’aspect le plus dérangeant de Memento Park se trouve peut-être dans le pavillon de bois où un film noir et blanc est montré. Il était utilisé par la police secrète pour enseigner les méthodes de recrutement et d’espionnage des citoyens.

Schiedam library

De Korenbeurs (Wheat Exchange) in Schiedam is a beautiful classicist building, designed by the Italian-Dutch architect Jan Guidici in 1792.

It has now become the home of the public library, making this listed building freely accessible to all citizens and visitors. But this library is special : it offers a wonderful indoor garden where people can read, relax, work or have a drink or snacks, the glass roof giving plenty of natural light.

With its rectangular courtyard and surrounding gallery, De Korenbeurs resembled a cloister. Since most cloisters have gardens, this led to the idea of an indoor garden. The trees are large, four to six metres high.

20190613_221101.jpg

Cicero once said: “If you have a garden and a library, you have everything you need”.

 

Bibliothèque de Schiedam

De Korenbeurs (la bourse au blé) à Schiedam est un bel édifice de style classique dessiné par l’architecte italo-néerlandais Jan Guidici en 1792.

Devenu la bibliothèque municipale, ce bâtiment classé est désormais accessible à tous, habitants comme visiteurs. Mais cette bibliothèque est spéciale : elle offre un superbe jardin d’intérieur où l’on peut lire, se relaxer, travailler ou prendre une collation sous la verrière qui inonde le lieu de lumière naturelle.

Avec sa cour rectangulaire entourée d’une galerie, De Korenbeurs ressemblait à un cloître. Comme la plupart des cloîtres ont un jardin, l’idée a germé d’en créer un dans la cour. Les arbres sont d’une belle taille: de 4 à 6 m de hauteur.

Cicéron a un jour dit: “Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut.”

Pueblos blancos

We rented a car and visited some of the pueblos blancos or white villages of Andalucía.

First stop: the pretty town of Antequera with its Arabic fortress with views of the Peña de los enamorados (the lovers rock,also known as the mountain of the Indian because of its shape). According to a local legend, two young Moorish lovers from rival clans threw themselves from the 800m rock rather than surrender to the girl’s father and his men and be separated. This romantic story was later adapted and the lovers became a Muslim girl and her father’s Christian slave.

In El Chorro, popular with climbers, the newly-renovated and secured Caminito del Rey accepts 1500 guests per day online plus 100 tickets locally available. The tickets online were sold out throughout the month of May but we did not check the local ones because we are not interested in hiking in hordes. We have since read that this path is applying for World Heritage List status.

We went on to the pretty town of Ronda and also stopped at Olvera, which is recognisable from a good distance because of its two high points, a church and a Moorish castle.

20190510_094236.jpg

We spent one night in Zahara de las sierras, ideally located above an artificial lake and woke up to an overcast sky.

In Arcos de la Frontera, the crochet club seems to be alive and well as the sunscreens as well as some street signs were crocheted.

20190510_100136.jpg

Jerez(and a visit to a bodega), the pleasant city of Cadíz and Malaga were also stops on our way back to Granada for a flight to our next destination.


Nous avons loué une voiture et visité quelques “villages blancs” d’Andalousie.

Premier arrêt, la jolie ville d’Antequera avec sa forteresse arabe dominant la ville avec vue sur la montagne Peña de los Enamorados (le rocher des amoureux, également appelée montagne de l’Indien pour sa forme qui rappelle la tête d’un Indien allongé). Selon une légende locale deux jeunes amoureux Maures de clans rivaux se jetèrent dans le vide du haut de la falaise de 800m plutôt que de se rendre aux troupes du père de la jeune fille et être séparés à jamais. Cette histoire romantique fut adaptée au cours des siècles et les amoureux devinrent une jeune musulmane et l’esclave chrétien de son père.

A El Chorro, populaire auprès des amateurs d’escalade, le sentier du Roi a été rénové et sécurisé. Il est possible d’acheter 1500 billets en ligne par jour et 100 tickets supplémentaires sont disponibles sur place. Tous les billets en ligne étaient vendus pour tout le mois de mai (le 2!), nous avons choisi de ne pas parcourir ce sentier avec tant de monde. Nous avons depuis appris que ce sentier postule pour le statut de patrimoine mondial.

Nous avons continué notre route vers la jolie ville de Ronda et nous sommes aussi arrêtés à Olvera, reconnaissable de loin grâce à ses deux promontoires dominés par une église et une tour maure. Nous avons aussi passé une nuit à Zahara de las sierras, village idéalement situé sur les pentes d’une montagne surplombant un lac de barrage.

Arcos de la Frontera semble avoir un club de crochet très actif: les écrans pare-soleils et certains panneaux de signalisation y sont crochetés. Avant notre retour à Grenade pour un vol vers notre prochaine destination, nous avons pris le temps de visiter Jerez (tour d’une bodega), la plaisante ville de Cadix et Malaga.

Sevilla

From April to October 1992, Sevilla hosted the World expo on the theme “The great discoveries” to commemorate the 500th anniversary of Christopher Columbus’ trip to the Americas; Barcelona organised the summer olympics that same year.

The fast train line, which connects Madrid to Sevilla in 2.30 hours was inaugurated in April of that year. We travelled by train to reach Andalucía very comfortably.

We stayed close to the “mushrooms” (Las setas), the world’s largest wooden structure, also built for the 1992 exhibition.

It was great to be back in this lively and joyous city.

D’avril à octobre 1992, Séville fut la ville-hôte de l’exposition universelle. Le thème était “les grandes découvertes” et marquait le 500ème anniversaire de l’expédition de Christophe Colomb vers les Amériques; cette même année, Barcelone organisa les Jeux olympiques d’été.

La ligne de trains à grande vitesse reliant Madrid à Séville en 2h30 fut inaugurée en avril de cette année-là. C’est en train que nous nous sommes confortablement rendus en Andalousie.

Nous avons logé près des “champignons”, la plus grande structure en bois du monde, construite pour l’exposition.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé cette ville vivante et joyeuse.

Toledo

We have left Zurich for Madrid, where we met with John’s brother and his wife with whom we will travel for a few weeks on and off during their European holidays.
Madrid was rainy, cold and windy but by the time we left for Toledo the weather had improved, although it was still cool.

Toledo is a former capital of Spain and is also known as the “City of the Three Cultures” for the influences of Christians, Muslims and Jews reflected in its history. It had large communities of Muslims and Jews until they were expelled from Spain in 1492 and 1502. The city has been on the World Heritage list since 1986.

It is also in Toledo that the painter El Greco received several major commissions, produced his best-known paintings and is buried.

We stayed overnight and enjoyed strolling through its narrow lanes, had some great tapas and started the new day with chocolate con churros.

 

Nous avons quitté Zurich pour Madrid et rejoint le frère de John et son épouse avec qui nous voyagerons pendant quelques semaines durant leurs vacances européennes.
Le temps était pluvieux, froid et venteux à Madrid mais s’était amélioré à notre arrivée à Tolède.

Tolède est une ancienne capitale de l’Espagne et connue sous le nom de “ville des trois cultures” avec de fortes influences chrétiennes, juives et musulmanes au long de son histoire. De grandes communautés juives et musulmanes y habitaient avant d’être expulsées en 1492 et 1502. La ville est inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1986.

C’est également à Tolède que le peintre El Greco a reçu plusieurs commandes, produit ses oeuvres les plus célèbres et est enterré.

Nous y avons passé la nuit et déambulé dans ses charmantes ruelles. Nous avons dégusté de délicieuses taps et démarré la journée avec des chocolats et churros.

Melaka and Ipoh

Melaka (Malacca) saw many conquerors through its history, due to its strategic location. The local sultans had to fight the Siamese, Chinese, Vietnamese before losing to the Portuguese in 1511. Churches and a fort were built but the Dutch took control of the city in 1641. They changed the faith of the church on the hill before building a new one in town. A new city hall was also erected and is still called Stadthuys. Melaka was ceded to the British in 1824 who destroyed the Portuguese fort and used the old church as an ammunition storage.

Melaka has varied cultures, also found in Singapore but not so much in the rest of Malaysia: the Baba-Nonya (Chinese-Malay inter-marriages), Chitty (Tamil Indian/Malay) as well as Portuguese/Malay descendants, who often bear Portuguese surnames and speak Creole.

Because of its proximity to both Kuala Lumpur and Singapore, Melaka gets really crowded on week-ends and it is better to go there mid-week.

De par sa situation stratégique, Melaka a subi de nombreuses invasions. Les sultans locaux ont dû se battre contre les Thaïs, Chinois et Vietnamiens avant de s’incliner devant les Portugais en 1511. Des églises et un fort furent construits, puis les Néerlandais saisirent la ville en 1641. Les églises devinrent protestantes et un hôtel de ville fut construit, toujours nommé “stadthuys”. La ville fut ensuite cédée aux Britanniques, qui détruisirent le fort et transformèrent l’ancienne église en arsenal.

Melaka abrite des cultures différentes, également présentes à Singapour mais moins dans le reste de la Malaisie. Ainsi, les Babas-Nonyas (Chinois/Malais), les Chitty (Tamils/Malais) et les descendants eurasiens (Portugais/Malais) qui portent des noms de famille lusitaniens et parlent créole.

A cause de sa proximité avec Kuala Lumpur et Singapour, Melaka est très populaire les week-ends et il vaut mieux visiter la ville en semaine.

 

Ipoh is Malaysia’s third city and was a prosperous centre of tin mining. However, following the depletion of its tin deposits and the collapse of tin prices in the 1970s, the city suffered decades of decline and neglect.

In recent years, Ipoh’s popularity as a tourist destination has been significantly boosted by efforts to conserve its British colonial-era architecture. The city is also promoting street artists and, among others, Lithuanian-born, Penang-based Ernest Zacharevic was commissioned by Old Town White Coffee owner to paint 7 murals in the city.

Ipoh est la troisième ville de Malaisie et fut un prospère centre de mines d’étain. Après la raréfaction de ses réserves et la baisse du prix de l’étain dans les années 70, la ville connut un déclin marqué pendant des décennies.

Récemment, sa popularité en tant que destination touristique a grandi avec ses efforts de mettre en valeur son héritage colonial britannique. La ville a aussi encouragé les artistes de rue et l’artiste lithuanien Ernest Zacharevic, très connu pour ses fresques à Penang, a été engagé par le propriétsire de l’Old Town Coffee pour en peindre 7 à Ipoh.

Church 2.0

Dwindling church attendance has forced the clergy in much of Europe to confront the question of what to do with their churches, chapels and monasteries that have become redundant and require small fortunes to keep up

Disused churches can be found in northern Europe and many are simply closed; German churches are supported by tax revenues and French ones are municipal properties, all of which can help with maintenance costs.

In the Netherlands though, many churches have been sold and found a new life as cultural centres or mosques. More unusually, we have seen them transformed into apartments (in the centre of Utrecht), a bookshop, a student cafeteria and a hotel/restaurant/bar in Maastricht.

 


A temporary ice-skating rink was recently installed in a church in the small town of Gouda to keep the locals entertained until the more traditional skating rink circling the city hall opens today (photo from Gouda tourist office).

45308671_2161237374138094_5135004737075686461_n

La baisse de fréquentation des églises en Europe a forcé le clergé à se poser la question: que faire de ses églises, chapelles et monastères vides qui coûtent des fortunes à entretenir.

Beaucoup d’églises ne sont plus utilisées dans le nord de l’Europe et sont fermées; en Allemagne et en France, elles reçoivent des fonds publics (impôt ecclésiastique) ce qui couvrent une partie de leur entretien.

Aux Pays-bas toutefois, de nombreuses églises ont été vendues et se sont réinventées en centres culturels ou mosquées. De manière plus inhabituelle nous les avons vues transformées en appartements (dans le centre d’Utrecht), en librairie, en cafétéria universitaire et en hôtel/bar/restaurant (Maastricht).

Une patinoire temporaire a récemment été installée dans une église de la petite ville de Gouda permettant à ses habitants de s’amuser en attendant que la plus traditionnelle patinoire faisant le tour de l’hôtel-de-ville n’ouvre aujourd’hui (photo de l’office du tourisme de Gouda).