• Osaka (4/1/2016)

    We have arrived in Japan at the beginning of the spring holiday – and cherry blossom season, so it is almost impossible getting any accommodation.

    Still, we had managed to book a night in a small hotel in Taishi, Osaka that only recently started receiving non-Japanese tourists.
    The hotel is simple, very clean, offering individual rooms with tatami and futon (we added our sleeping mats for comfort), one toilet/floor, one shower for the hotel and a public bath (for men only) and really cheap. We liked it, extended our stay and spent some time exploring the little streets nearby.

    We enjoyed seeing people cycling around the covered paved streets, had a drink in a small café, equivalent to an old bistro and admiring the Japanese’ talent to turn small daily things into works of art.

     

    Nous sommes arrivés au Japon au début des vacances de printemps – et des cerisiers en fleurs – et il est quasiment impossible à trouver à se loger.

    Pourtant, nous avons trouvé un petit hôtel à Osaka, dans le quartier de Taishi, qui a récemment commencé à héberger des étrangers.
    L’hôtel est simple, très propre, offrant des chambres à une personne avec tatami et futon (nous avons utilisé nos matelats de camping pour plus de confort), toilette à l’étage, une douche pour l’hôtel et bain public (pour les hommes seulement). Nous l’avons trouvé très agréable et avons prolongé notre séjour; nous en avons profité pour explorer le quartier alentour.

    Nous avons aimé voir les gens se déplacer à vélo dans les ruelles couvertes, se retrouver dans l’équivalent japonais du vieux bistrot du coin et admiré le talent des Japonais pour voir – et montrer – la beauté des choses du quotidien.

  • Kyoto (4/5/2016)

    We managed to get one night in Kyoto. The city was packed with Chinese tourists who had hired kimonos from the tourist office (Osaka’s has 3’000 kimonos for rent, Kyoto would have many more). Others had photographers taking their (pre-) wedding pictures. There were also the thousands of day trippers.
    The cherry blossoms were going to be at their peak this week-end and, although it was overcast, the rain was not due until Sunday afternoon.
    Still, it was possible to find some tranquillity in lesser-known temples.

    Nous avons pu trouver une chambre à Kyoto pour une nuit. Des milliers de touristes chinois avaient fait le déplacement et déambulaient vêtus de kimonos qu’ils avaient loués à l’office du tourisme (celui d’Osaka en a 3’000 à louer, Kyoto beaucoup plus). D’autres avaient engagé des photographes pour leurs photos de (pré-) mariage. Il y avait aussi de nombreux Japonais qui étaient venus pour la journée.
    Les fleurs de cerisiers allaient atteindre leur apogée ce week-end et il n’allait pas pleuvoir avant dimanche après-midi, bien que le temps soit très nuageux.
    Il nous a pourtant été possible d’éviter la foule en visitant des temples moins connus.

     

     

    Before leaving Kyoto, we decided to go on a (shortish) hike, our first in Japan. We quickly left the crowds behind and were walking through forests, passed by temples (sake donations) and enjoyed a sushi picnic. Having reached the top of the hill, there were many groups of hikers and we met a lovely couple who very kindly invited us to go and stay with them.
    We spent a wonderful evening in their company.

    Avant de quitter Kyoto, nous avons décidé de faire une petite randonnée. Nous avons rapidement quitté la foule et marché dans la forêt en passant devant des temples isolés (avec dons de saké) avec pique-nique de sushis en route.
    Arrivés au sommet, il y avait de nombreux randonneurs et nous avons sympathisé avec un couple qui a très gentiment offert de nous héberger.
    Nous avons passé une excellente soirée en leur compagnie.

  • Nara (4/6/2016)

    We had not seen Hiroshi and Naoko for a long time, so it was a real pleasure to spend the day with them.
    They drove us to Nara, stopping along the way to see some more cherry blossoms, where we had lunch and visited Todai-ji temple and Kasuga shrine.
    Todai-ji hosts the largest bronze statue of Buddha in Japan.

    Nous n’avions pas vu Hiroshi et Naoko depuis très longtemps, ce fut donc un plaisir de passer la journée en leur compagnie.
    Ils nous ont conduits à Nara, avec un arrêt en route pour admirer d’autres cerisiers en fleurs, où nous avons déjeuné et visité le temple Todai-ji et un temple shinto, Kasuga.
    Todai-ji abrite la plus grande statue de bronze de Buddha au Japon.

     

  • To Kyushu (4/7/2016)

    We travelled from Osaka to the island of Kyushu in a very comfortable overnight bus.

    While Jenny slept through the whole trip, John ensured you would not miss any good moments and caught the sunrise.

    A few hours later, we hitched to the beginning of a walk. It ended up being a late start as we were taken sight-seeing (this particular cherry tree is famous and we were told we could not missed it, we saw it twice!)

    The Hiko-san trail is an historic pilgrimage with pretty shrines and a 1200 years old cedar.

     

     

    Nous avons voyagé dans un bus de nuit très confortable d’Osaka à l’île de Kyushu.

    Pendant que Jenny dormait du début à la fin, John veillait à ce que vous ne manquiez pas les meilleurs moments et a photographié le lever du soleil.

    Quelques heures plus tard, nous avons fait du stop jusqu’au début d’un sentier. Le départ a été retardé car l’on nous a emmené, deux fois (!), voir un cerisier très célèbre.

    Le sentier Hiko-san est un pélerinage ancien avec de jolis temples et un cèdre de 1200 ans.

  • Natural onsen outside Beppu (4/9/2016)

    After trying a sand bath yesterday (can’t take photos when buried in sand), today we had a short hike to a natural onsen (Japanese hot spring bath). Nobody near, cherry blossoms among the hills, naked bathing.

     

    Après avoir essayé le bain de sable chaud (pas possible de prendre de photos ensevelis), nous avons marché aujourd’hui jusqu’à un bain naturel (onsen). Nous étions seuls, cerisiers encore en fleurs et pas de maillot de bain.

  • Yakushima (4/14/2016)

    We had planned to hike the Yakushima traverse and everybody told us the island was beautiful, so we headed down to Kagoshima to catch the 4-hour long ferry across.
    Yakushima is home to very old forests and the oldest cedar is thought to be 7200 years old. Many younger ones have reached the age of 2000 to 3000 y.o. A large part of the island is a national park and almost half of it is listed as a World Heritage site.
    We thought we might be lucky, as the 3 day weather forecast was for overcast or sunny days before massive rains on Thursday.
    We got 3 hours sun on our first day, followed by thick fog and light rain on day 2: once above the forest, the fog lifted for about 30 seconds and we saw a mountain. On the way, we climbed Miyanoura-dake, the highest (1935 m) mountain of the region. Day 3 saw us walking 7.5 hours in heavy rain; tree roots criss-crossing the path demanded constant attention. The trees, while massive, disappeared in the mist and would not have come up in photos
    Yakushima is probably beautiful but we did not see it, although we crossed it from south to north!

    Nous avions prévu de traverser l’île de Yakushima et tout le monde nous avait dit qu’elle était magnifique. Nous nous sommes donc rendus à Kagoshima pour prendre le ferry qui rejoint l’île en 4 heures.
    Yakushima abrite de très vieilles forêts et le cèdre le plus vieux est estimé à 7200 ans. De nombreux autres cèdres atteignent l’âge de 2000 à 3000 ans. Une grande partie de l’île est un parc national et près de la moitié du parc est au Patrimoine mondial.
    Les prévisions météorologiques étaient bonnes avec un jour de soleil et deux couverts avant l’arrivée de fortes pluies jeudi.
    Nous avons bénéficié de 3 heures de soleil le premier jour, puis de brouillard épais avec pluie fine le deuxième jour; au-dessus de la forêt, nous avons très brièvement aperçu une montagne. En chemin, nous avons gravi Miyanoura-dake, le sommet le plus élevé de la région, à 1935 m.
    Le 3e jour, nous avons marché 7.5 h sous une pluie intense; les racines jonchant le sol demandant notre constante attention. Bien que massifs, les arbres disparaissaient dans la brume.
    Yakushima est sans doute magnifique mais nous ne l’avons pas vue, alors que nous l’avons traversée du sud au nord !

  • Sakura (4/16/2016)

    Cherry blossom season is over in our region of Japan.
    A couple of things have surprised us. Firstly, most of these trees do not bear fruit, they are just appreciated for the short, beautiful period of flowering.
    Secondly, the astonishing number of trees planted everywhere. There might be 400-600 in parks or 150-200 along a canal.
    They come in many varieties that flower at different times thus extending the season to admire them.

    La saison des cerisiers en fleurs est terminée dans cette partie du Japon.
    Deux choses nous ont surpris.
    Premièrement, la plupart de ces arbres ne produisent pas de fruits, ils sont juste appréciés pour la courte et belle période de leur floraison.
    Deuxièmement, le nombre ahurissant d’arbres plantés partout. Il peut y en avoir de 400 à 600 dans un parc ou 150 à 200 le long d’un canal.
    De nombreuses variétés existent, avec des périodes de floraison différentes, ce qui permet de rallonger la saison où l’on peut les admirer.

     

     

    We heard the cherry blossoms were bred to reflect the life of a samurai : an intense life, lived fully; when it is over, let go gracefully.

    We don’t know if it is true but we like the story.

    The beauty is still there as the petals fall.

     

     

    On nous a dit que les cerisiers en fleurs représentaient la vie des samouraïs : une vie vécue intensément et, quand il est temps, une fin gracieuse.

    Nous ne savons pas si c’est vrai, mais l’histoire nous plaît.

    C’est encore beau avec les pétales sur le sol.

  • Shikoku (4/26/2016)

    After a brief passage in Osaka, we took the ferry to the island of Shikoku and started to hike the 88 temples pilgrimage.
    We reached temple 4 that evening and camped nearby under a shelter. We were to spend the next 4 nights in the company of our (close) neighbour, Haga-san from Iwate.

     

    Après un bref passage à Osaka, nous avons pris le ferry pour l’île de Shikoku et commencé le pèlerinage des 88 temples.
    Nous avons atteint le temple 4 le premier soir et campé sous un abri. Notre proche voisin, Haga-san d’Iwate nous rejoindra pour les 4 nuits suivantes.

     

  • 88 temples pilgrimage (4/28/2016)

    The 88 temples pilgrimage tours the island of Shikoku and can be started at any point. We started at temple 1, the only place where we could find the guide and maps in English; it was also close to Osaka.

    The whole tour is estimated at between 1100+ (88) to 1300+ (if going to 20 other temples). A lot of the pilgrimage is on roads so we particularly enjoy it when we get a chance to walk over mountain tracks.

    The temples, however, are delightful places of peace and tranquillity, with beautiful gardens.

     

     

    Le pèlerinage des 88 temples fait le tour de l’île de Shikoku et peut être commencé à n’importe quel endroit. Nous l’avons débuté au temple 1, le seul où l’on puisse trouver le guide et cartes en anglais; il est aussi assez proche d’Osaka, notre point de départ.

    Le tour est estimé à un peu plus de 1100 km (88 temples) ou à plus de 1300, si l’on visite également une vingtaine de temples annexes. La plus grande partie du pèlerinage se fait sur des routes, nous sommes donc particulièrement heureux quand nous trouvons des sentiers montagneux.

    Les temples, toutefois, sont des havres de paix avec de beaux jardins.

  • Iwamotoji temple (5/2/2016)

    Each temple is different, both inside and outside; they also vary in size.  But we were somewhat surprised by the paintings on the ceiling of the main hall in temple 37, Iwamotoji.

    20160429_093107

    Chaque temple est différent, à l’intérieur comme à l’extérieur; leur taille varie aussi. Nous avons toutefois été quelque peu surpris par les peintures sur le plafond du bâtiment principal du temple 37, Iwamotoji.

  • On and off trails (5/4/2016)

    There are beautiful quiet spots on the path but sometimes it goes along busy national roads and we do not enjoy walking in these conditions.For example, to get to Cape Ashizuri – and temple 38 – it is a long 86 km stretch of road, including walking through long road tunnels, roughly 3 days’ hike.

    We take side trails whenever we can and are rewarded by forest walks and the occasional view of the ocean.

    Il y a des parties tranquilles le long du sentier mais quelques fois il faut marcher le long de la route nationale et ce n’est pas ce qui nous attire dans la randonnée. Pour atteindre le cap Ashizuri et le temple 38, par exemple, il faut environ 3 jours de marche le long de la route, et traverser de longs tunnels routiers.

    Nous prenons les chemins de traverse dès que possible et sommes récompensés par des balades dans la forêt et des vues occasionnelles de l’océan.

  • At the gate (5/7/2016)

    Each temple’s gate is guarded by two scary figures, either men, lions or dragons. The statue on your right, as you enter, has its mouth open, on your left its mouth is closed. They symbolize the birth and death of all things.

    La porte d’entrée de chaque temple est gardée par deux statues menaçantes, des hommes, des lions ou des dragons.
    La statue de droite, quand on entre, a la bouche ouverte et celle de gauche, fermée. Elles symbolisent la naissance et la mort de toute chose.

  • Tsunami escapes (5/8/2016)

    These tsunami escape routes dot the Pacific coast on Shikoku, about every 50-100 m in inhabited areas. They have also built 20 m tall shelter towers.

    20160425_104355

    Ces signes d’évacuation lors d’alertes au tsunami se trouvent sur toute la côte pacifique de Shikoku, environ tous les 50 à 100 m dans les zones habitées. Des tours-abris de 20 m de hauteur ont aussi été construites.

  • Camping along the way (5/9/2016)

    Accommodation varied greatly on Shikoku. A lot of the land not covered in forest or built-up is used for agriculture, mostly rice fields.

    Camping got better when temples allowed us to put up our tent on their grounds (although pilgrims showed up as early as 5 am).

    Here are samples of our accommodation on the trip.

    Le logement a beaucoup varié à Shikoku. Les terres qui ne sont pas couvertes de forêts ou construites, sont dévolues à l’agriculture, principalement des rizières.

    Le camping s’est amélioré quand des temples nous ont permis de planter notre tente sur les lieux (bien que les pèlerins arrivent dès 5 h du matin).

    Voici quelques échantillons de nos hébergements durant le voyage.

  • Arigato gozaimasu (5/10/2016)

    When we came to Japan, we expected people to be courteous and polite.

    We have found them to be so, but also welcoming, friendly, warm, generous, curious and interested.

     

    Quand nous sommes arrivés au Japon, nous nous attendions à rencontrer des gens polis et courtois.

    Non seulement ils le sont, mais aussi accueillants, chaleureux, amicaux, généreux, curieux et intéressés.

     

    We also caught up with old friends from Insead; we had not seen each other in many years.

     

    Nous avons aussi retrouvé des amis d’Insead; nous ne nous étions pas vus depuis de nombreuses années.

  • Shibuya 109 fashion (5/16/2016)
  • Tsukiji (5/17/2016)

    Jules Verne would have loved Tokyo’s fish market: more monsters for his adventures under the sea.

    We skipped the 4 am queue to attend the tuna auction, and arrived about 9:30 am.

    Although there were tourists, the people at the market are working, and time is critical. By 10:30 most were packing up, but they had been there since 5 am.

    The logistics of catching, selling and moving such a big volume of fish every day inspires awe.

    We are glad we saw it. This year the market will be moved out of central Tokyo.

     

    Jules Verne aurait aimé le marché aux poissons de Tokyo. Il y aurait trouvé d’autres monstres pour ses aventures sous-marines.

    Nous n’avons pas fait la queue à 4 h du matin pour assister à la mise aux enchères du thon et sommes arrivés vers 9h30.

    Il y avait des touristes, les gens du marché travaillent et le gestion du temps est primordiale. A 10h30, la plupart fermait leur étal, mais ils y étaient depuis 5 h.

    Attraper, vendre et livrer un tel volume de marchandises tous les jours nécessite une organisation qui inspire le respect.

    Nous sommes contents de l’avoir vu. Le marché sera déplacé hors du centre de Tokyo cette année.

  • Sumo (5/19/2016)

    In May, there is a 2-week long sumo tournament in Tokyo. The capacity of the sumo hall is 11’098 people and it is sold out throughout. The good news is that they keep the nearly 400 seats of the last row (with very good visibility) for sale on the same day.

    So, there around 8.30 am, we got a couple of tickets and watched some preliminary matches for an hour. We came back around 2 pm and saw lots of fans gathered around the gates waiting to photograph the sumotori as they arrived.

    The two top leagues wrestle from 2.30 to 6 pm and the arena fills up gradually. Businessmen and groups of high school and elementary schools came around 4 pm and waved banners for their favourite wrestlers.

    This was the 11th day of the tournament and only a couple of sumotori had won all their previous 10 combats. The public had been loud, joyous and highly excited but it went wilder when it was their turn to combat (they both won).

    It was a really fun day.

    After the French version, there is a short video to give an idea of the atmosphere in the hall…

     

     

    En mai, à Tokyo, a lieu un tournoi de sumo d’une durée de 2 semaines qui se joue à guichets fermés malgré la capacité de 11’098 spectateurs de l’arène. La bonne nouvelle est qu’il est possible d’acquérir des billets pour le jour même, près de 400 sont disponibles au dernier rang, avec une excellente visibilité.

    Nous sommes arrivés le matin vers 8.30 et avons obtenu notre sésame. Nous avons assisté à quelques matches de sumos juniors. Revenus vers 14h, nous avons vu de nombreux fans attendant l’arrivée de leurs idoles.

    Les deux divisions supérieures combattent de 14.30 à 18.00 et la salle remplit graduellement. Les hommes d’affaires et des écoliers et collégiens arrivent vers 16h et brandissent des bannières en support à leurs sumotori favoris.

    Nous étions là le 11e jour du tournoi et seuls deux lutteurs avaient gagné leurs dix premiers combats. L’ audience, déjà joyeuse, bruyante et très excitée, est devenue folle lorsque ces deux sumotori ont combattu (ils ont tous deux gagné).

    Nous avons passé une excellente journée à Kokugikan.

     

    Pour avoir une idée de l’ambiance…

  • Street art, Japanese style (5/23/2016)

    When we first got to Japan, we were surprised by the decorations on the manhole covers, some were coloured as well. These are from different cities.

     

    Quand nous sommes arrivés au Japon, nous avons été surpris par les décorations des bouches d’égouts, parfois colorées. Ces photos ont été prises dans différentes villes.

  • Tokyo (6/19/2016)

    Interesting modern architecture

    Architecture moderne intéressante

     

    And some other sides..

    Et d’autres côtés..

  • Yanaka, Tokyo (6/25/2016)

    After spending a couple of rainy afternoons watching short movies at the Tokyo Shortshorts Film Festival, we were again ready for some outdoor activities, regardless of the weather.

    We decided to go and explore Yanaka, a neighbourhood that has kept many pre-war wooden houses. As we strolled through its tiny lanes, we were reminded of rural Japan and our travel on Shikoku. We were surprised by the large number of peaceful temples.

    The last photo is possibly Tokyo’s tiniest temple.

     

     

    Après avoir passé quelques après-midi pluvieux au cinéma à voir des courts métrages dans le cadre du Festival Shortshorts de Tokyo, nous avions envie d’activités en plein air.

    Nous avons décidé d’explorer Yanaka, un quartier qui a conservé de nombreuses maisons en bois datant d’avant-guerre. La déambulation dans ses petites ruelles nous a rappelé le Japon rural et notre tour de Shikoku. Nous avons été surpris par le grand nombre de temples paisibles.

    La dernière photo montre ce qui est peut-être le plus petit temple de Tokyo.

  • Koban (6/29/2016)

    Koban = police

    This is their logo.

    Every neighbourhood has several small police stations, that are open, see-through spaces and close to the community.

    20160629_202902.jpg

    Koban = police

    Ceci est leur logo.

    Chaque quartier a plusieurs petits postes de police qui sont ouverts, transparents et proches de leurs communautés.