• Our first project : GR11 24/06/2015

    Our first day was pleasant : 4 hours stopover in Bordeaux with a delicious three-course lunch at Papy fait de la résistance, we stayed reasonable on the wine and napped on the train to Irun. Met Canadians and Australians on the St-Jacques path.

    We walked to Cabo de Higuer, dipped our toes in the ocean and could see the Pyrenees which will take us all the way to the Mediterranean. Tapas and wine in Irun at 10 pm.

    Our first test today : about 15 km, under the sun, first night in the tent and heavier backpacks than we would have hoped for. Unlikely to be able to post before the week-end.

     

     

    Notre premier projet : le GR11

    Notre première journée a été facile : 4 heures de pause à Bordeaux avec un délicieux déjeuner (entrée, plat et dessert) chez Papy fait de la résistance.

    Train pour Irun (petite sieste digestive), beaucoup de personnes voyageant sac au dos et faisant le chemin de St-Jacques.

    Belle soirée jusqu’au Cabo de Higuer avec trempette rapide dans l’Atlantique et vue des Pyrénées, puis tapas et vin à Irun.

    Premier test aujourd’hui avec 15 km, env. 4h30-5 heures de marche (sous le soleil), première nuit dans la tente et pas de post avant le week-end…

  • Mad dogs and Englishmen 26/06/2015

    Our first day was pretty tough : 18 km, 10 kg on the back and 30°C. We slept in our tent, our first camping since 1995 !

    The second day was easier: we are getting used to the load. We found a quiet spot to camp. We had to take a long pause in the middle of the day because of the heat (up to 34). Mad dogs and Englishmen…

     

    Chiens fous et Anglais…

    La première journée fut rude : 18 km, des sacs de 10 kg sur le dos et plus de 30°C. Nous avons dormi dans notre tente pour ce qui était notre première nuit de camping depuis 1995 !

    La deuxième journée fut plus facile : nous nous habituons au poids. Nous avons trouvé un coin tranquille pour camper après avoir fait une longue pause dans la forêt dans la journée à cause de la chaleur (34°C). Les Australiens utilisent cette expression “Seuls les chiens fous et les Anglais sortent au soleil de midi”.

  • Click go the shearers 27/06/2015

    After a good night’s sleep we woke to cooler weather: 22 instead of 32°C, it makes it much easier.  The start was a climb through beautiful misty forests.

    At the top we saw people shearing sheep. They were really friendly, welcoming and happy to show us their work.  Lunch was a picnic at a cabin, simple but sustaining.

    Another down and up and we arrived at a superb spot at the top of a ridge and camped for the night.

     

     

    Rencontre avec des bergers

    Après une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes réveillés dans des températures beaucoup plus fraîches, qui nous facilitent la tâche. La première montée s’est faite dans une forêt humide et dans le brouillard.

    Au sommet, nous avons assisté à la tonte des moutons.

    Une autre descente et remontée et un coin superbe où mettre la tente.

  • Mist is beautiful 29/06/2015

    With the heat wave (forecast 34 C) we had breakfast at 5:30 and started walking at 6:15. Climbing through misty forests, walking in 20 C was pleasant and we made good progress. At the top we watched the mist lift from the valleys. We got to the last leg of the stage as the temperature soared to 34 C. Staying in a wonderful Casa Rural where Anabel is very welcoming.

    Tomorrow is going to reach 39 C so we are planning a 5:30 am start, as there is no forest (and shade ) for the first 4.5 hours.

    Belle brume

    Avec la vague de chaleur, nous nous sommes levés à 5.30 et sommes partis à 6.15. La montée dans les bois était superbe, accompagnés par le chant des oiseaux.
    Avec une température de 22 C nous avons bien progressé et nous sommes retrouvés au sommet pour voir la brume se lever.
    La dernière heure de montée s’est passée sous une chaleur de 34C. Nous avons trouvé refuge et fraîcheur dans le gîte rural d’Anabel, sympathique et chaleureuse.

    Demain, il est prévu 39°C et nous partirons à 5:30. Les 4 premières heures n’offrent en effet aucune ombre.

  • Silverado 30/06/2015

    Stunning views and stinging nettles, which to watch? That was the dilemma of our second hour of walking today.

    We started walking about 6:00, a bit later than planned. We finished well before the heat got bad, so our timing was good. Walking along cliff tops there was a good breeze that kept us cool. The views were great. We came across an abandoned building and could not resist filming the opening scene of Silverado.

    In a little while we will go swimming in the river by the camping.

     

     

     

    Vue ou orties, que choisir ? Nous avons eu un peu des deux.
    Nous sommes partis à 6h, un peu plus tard que prévu mais avons pu marcher avant que le plus fort de la chaleur n’arrive sur nous.
    Sur le plateau, il y avait de beaux airs qui nous rafraîchissaient. Il y avait un bâtiment abandonné et nous n’avons pas résisté à la tentation de filmer la scène d’ouverture de Silverado.

    Bain dans une piscine naturelle sous peu.

  • Hirriberri 02/07/2015

    This boots are made for walking, but not in 38°C heat, day after day and John’s blisters took a turn for the worse.

    So, change of plan: since we need to stop for several days, we have decided to come back to Anabel’s house. Access to a kitchen, clothes washing and a house that stays cool in the heat convinced us it was the best possible move.

    Tiny hamlet but fishmonger comes tomorrow. Anabel is warm and friendly & we are happy to spend the next few days here.

    Ces bottes sont faites pour marcher, mais pas pendant des jours à 38°C; les cloques de John ont empiré.

    Donc, changement de plan: nous avons décidé de revenir en arrière de 2 jours.
    La maison d’Anabel est idéale pour y rester quelques jours : accès à une cuisine, à un lave-linge et surtout une maison qui reste fraîche dans la chaleur.

    Le hameau n’a pas de commerces mais le poissonnier et le maraîcher viennent demain.

    Anabel est très chaleureuse et amoureuse de sa vallée et de sa culture basque. Un parfait endroit pour se ressourcer.

    http://www.aguerre.es/

    A quiet day in the countryside…

    The whole village gathers when the fishmonger drives in and blows his horn, and catches up on the news.
    We bought some fish and vegies & organised a first home-cooked dinner, cherries for dessert.
    A welcome change from salami & cheese & meat on every menu…

    Une journée tranquille à la campagne..
    Tout le village se retrouve quand le poissonnier klaxonne pour signaler son arrivée et s’échange les nouvelles.

    J’ai acheté du poisson et des légumes afin de profier de l’accès à une cuisine et pouvoir changer du menu habituel de salami et fromage et de la viande omniprésente sur les cartes des restaurants locaux.

  • Pic du Midi across the lake 10/07/2015

    The Pic du Midi, as seen from Ibon d’Anayet. Although not the highest summit of the Pyrénées, it is the most iconic, just like the Matterhorn is for the Alps.

     

    We went over the 2000 m for the first time yesterday. Having started at 1400 m, it was warm but did not go above 31 degrees, which seemed cool compared to the previous 2 weeks. Springs and waterfalls where we could refill our water bottles, Alpine flowers and a 2-hour long picnic at the lake (2264 m) to arrive in the pretty village of Sallent de Gallégo : a very pleasant day.

    Le Pic du Midi de l’autre côté du lac

    Le Pic du Midi, tel qu’il se voit depuis le lac d’Anayet. Ce sommet, qui n’est pas le plus élevé des Pyrénées, est une icône, comme le Cervin l’est dans les Alpes.

    Journée magnifique en montagne..

    Nous avons passé la barre des 2000 m pour la 1ère fois. Début à 1400 m, donc températures agréables ne dépassant pas les 31 degrés, rafraîchissant après les 2 dernières semaines.

    Sources, cascades où nous avons pu remplir nos bouteilles, fleurs alpines et un pique-nique de 2 heures au lac avant d’arriver dans le charmant village de Sallent de Gallégo : une très belle journée !

  • New friends 16/07/2015

    On Friday, we left the lovely village of Sallent de Gallego, the only place we found with a good bakery and good ice-cream. The walk to the refuge was easy and it only took under 4 hours to reach it.
    It was a beautiful spot, by a lake, nice building, showers but unfriendly keepers and awful food.

    We got up early to climb what was considered one of the toughest passes. It took a long time to climb one hundred metres, as it was very slippery: stones, earth, nothing held. We walked all day with our GR11 friends, Chloé, Ariel, Sabine & Saval. We stayed at Casa de Piedra refuge, good nourishing food, great Basque company.

     

    We walked through Canyon de Ordesa national park to reach the packed refuge of Goriz, (90 sleeping & 10s of tents), 2 cold showers and 4 toilets, the gang was still together. That cabin is particularly popular as it is the starting point to climb Monte Perdido.

     

     

    Nouveaux amis

    Vendredi nous avons quitté le joli village de Sallent de Gallego, seul endroit où nous avons trouvé une très bonne boulangerie et des glaces maison.
    Montée jusqu’au refuge aisée, moins de 4 heures.
    Coin magnifique au bord d’un lacjoli bâtiment, douches, mais accueil froid et distant et nourriture de mauvaise qualité (goût et nutrition).

    Debout à l’aube pour monter à l’un des plus difficiles cols. cela nous a pris longtemps pour faire une centaine de mètres, la terre, les pierres, rien ne tenait. Nous avons marché toute la journée avec nos amis du GR: Chloé, Ariel, Sabine et Saval. Refuge Casa de piedra, bonne nourriture consistante, et excellente compagnie basque.

    Entrée dans le parc national du Canyon d’Ordesa. Montée au refuge bondé de Goriz (90 places et dizaines de tentes, 2 douches froides et 4 WC). Ce refuge est le point de départ pour atteindre le sommet du Mont Perdu.

  • Goriz to Refugio de Pineta 18/07/2015

    We left Goriz for a tough day : the start was pleasant, beautiful views, uphill, we then went through a (retrospectively) hair-raising descent on huge limestone slabs, fine at the time but scary when looking back…

    Then came a long, steep 1000 m drop.
    The bonus of the day (besides the views at the beginning) was a friendly refuge and a fine evening all together, our last before Sabine and Saval had to go back home.
    A day’s rest to recover..

     

    Nous avons quitté Goriz pour une dure journée. Le début s’est bien passé, vues magnifiques, montée. Puis une descente sur d’immenses plaques de calcaire, beaucoup d’attention mais pas de problème, frayeur rétrospective quand nous avons vu où nous étions passés…

    Ensuite descente rude, raide et abrupte.
    Récompense de la journée: soirée tous ensemble (la dernière avec Sabine & Saval qui devaient rentrer chez eux) dans un refuge sympa.
    Une journée de repos pour se remettre..

  • A little over half way 20/07/2015

    Last stages to reach Catalunya
    We have come to more than half the trip.

     

    A un peu plus de la moitié

    Dernières étapes avant d’atteindre la Catalogne. Nous avons dépassé la moitié du parcours.

  • Chariots of fire 22/07/2015

    In Catalunya, we are entering the lakes region, taking our time going through the national park of Aigüestortes.

    There is a run, every September, called “chariots of fire” where the contestants have to go to 9 refuges that are in the park. This race has attracted a lot of attention to the park and there are now tours, at other seasons, with people walking from refuge to refuge (all packed), anything from 2 to 9 days (4 to 5 hours walk daily). Most of the people walking along the path of the Chariots are not regular hikers but saw the race on television and want to have their share of this wonderful mountain area.

     

    Les chariots de feu

    En Catalogne, nous entrons dans la région connue pour ses lacs. Nous prenons notte temps pour traverser le parc national d’Aiguestortes.

    Chaque année en septembre, il y a une course qui s’appelle “les chariots de feu”, les concurrents doivent rejoindre 9 refuges disséminés dans le parc. Cette course a attiré beaucoup d’attention sur le parc et les refuges sont pleins; les vacanciers passent de 2 à 9 jours de refuge en refuge (journée de 4 à 5 h de marche). La plupart de ces personnes ne connaissent pas la montagne mais y ont été attirées par les émissions télévisées montrant le parcours.

  • Cosy with scouts and crossing Andorra 27/07/2015

    After taking the time to walk quietly through the national park, we left the refuge early in the morning and stopped for a breakfast along the Estany de Sant Maurici. We went further down to Espot and had a second breakfast with Tasha & Chloé.

    We met again the next day at an unmanned refuge. A group of scouts joined us and the 15 of us slept in the 9-bunk beds refuge…

    Des scouts..

    Après avoir pris le temps de visiter tranquillement le parc national, nous avons quitté le refuge à l’aube et déjeuné au bord du lac Estany de Sant Maurici. Nous avons pris un 2e déjeuner à Espot en compagnie de Tasha et Chloé.

    Nous nous sommes retrouvés le lendemain dans un refuge non gardé où un groupe de scouts nous a rejoints. Nous avons dormi à 15 dans le refuge équipé de neuf matelas….

     

    Early rise again for a tough day’s walk. We decided to take an alternative route to the official GR11 and had to make our own path through slippery scree and boulderfields. The reward, after 2 hours, was the view of the only lake we’ve seen with ice on it. The pass being at 2750 m, we were not particularly high. The summit was the border with Andorra.
    A long way down took us to the soulless ski resort of Arinsal which we quickly left for another long hike up then down the next valley. One last 45 min. hike up and we found a pretty spot to camp. We were later joined by Chloé and Tasha and had a fun dinner together.
    We are embarking on a 2-day long walk back into Catalunya.

    .. et traversée d’Andorre

    Départ très matinal pour une longue et dure journée de marche. Nous avions choisi de prendre une alternative au GR11 et avons dû créer notre propre chemin parmi les petites pierres glissantes et les éboulis. La récompense, après 2 h, fut la vue plongeante sur le seul lac encore partiellement recouvert de glace. Le col marque la frontière avec l’Andorre.

    Longue descente sur la station de ski sans âme d’Arinsal, que nous avons vite quittée pour une longue montée et descente dans la vallée suivante. Un dernier effort de 45 min. de montée avant de trouver un joli coin où poser notre tente. Une heure plus tard, Chloé et Tasha nous rejoignaient pour une sympathique soirée.
    Deux jours de marche et nous serons de retour en Catalogne.

  • 233 km to go 30/07/2015

    Two days ago was a long climb up a valley that was nice. Over the pass we camped in a discrete spot at 2600m. The sunrise was really beautiful.

    Yesterday was longer and harder. We arrived early at a refuge but decided to continue to Puigcerdà. Arriving at 3:30 pm everything was shut. We found nice accommodation and later when everything opened we found nice shops, fresh fruit and vegetables. 

    Only two photos, both signposts. One is just before the pass, and the other shows how far we have left to the end of the hike.

    Chloé is leaving the GR11 and taking the train to Barcelona. We have spent 3 weeks together on and off.

    Encore 233 km

    Avant-hier, nous avons remonté une vallée très plaisante. Après avoir dépassé le col ( et quitté Andorre), nous avons campé sur un promontoire et profité d’un beau lever de soleil.

    Hier, le trajet nous a paru long et difficile. Nous sommes arrivés tôt à un refuge et avons décidé de continuer sur Puigcerda. Arriver à 3.30 dans une ville en Espagne est déprimant : tout est fermé (même les pensions et petits hotels). Nous avons finalement trouvé un petit hotel agréable et pu acheter des fruits et légumes très frais. Après un mois de petits villages, cette petite ville nous semble énorme.

    Deux photos, l’ une juste avant le col, en Andorre et l’autre indiquant le nombre de kilomètres qu’il nous reste à parcourir.

    Chloé quitte le GR11 et prend le train pour Barcelone. Cela fait près de 3 semaines que nous nous sommes rencontrés,

     

  • Nuria 04/08/2015

    We walked up the valley of Nuria under menacing skies. The day before we had arrived at the camping in Planoles just in time to put up our tent before torrential rains and a fun evening in the camping restaurant.

    Nuria was cold. We woke freezing, wearing our thermal underwear and balaclava. We walked wearing everything until the sun reached us. Then it was shorts and light shirt again.

    Here we were at the highest (2800 m) point on the trek, a long way east from the higher mountains. Within 24 hours, we dropped down to 200 m altitude !

    We wild camped with Tasha along the way and had to fight off a hungry fox.
    It is extremely humid and hot now. The track follows dirt roads without shade, there have been many bushfires and there is no reliable water re-supply so the end of the trail will be really challenging…

    Nous avons remonté la vallée de Nuria sous des nuages menaçants. Un jour plus tôt, nous étions arrivés au camping de Planoles juste à temps pour monter notre tente avant que des pluies diluviennes ne s’abattent sur la région; nous avons passé la soirée en bonne compagnie au restaurant du camping.

    Il faisait très froid à Nuria. Nous nous sommes réveillés, gelés, ayant enfilé nos sous-vêtements thermiques et passe-montagnes. Nous avons porté nos habits chauds jusqu’à ce que le soleil nous atteigne puis nous avons à nouveau pu porter des shorts et chemises légères.

    Nous sommes arrivés au point le plus élevé du parcours, à 2800m, loin à l’est des montagnes les plus hautes. En 24 heures, nous sommes descendus à une altitude de 200m.
    Camping sauvage en compagnie de Tasha, nuit écourtée par un renard affamé tenté par notre nourriture.

    La chaleur est humide maintenant et le chemin suit désormais des routes de campagne peu ombragées. Les sources d’eau ne sont pas assurées, il y a eu de nombreux incendies de forêts, ce sera un gros défi pour la fin du voyage.

  • Cap de Creus, end of the trail 06/08/2015

     

    We made it lighthouse to lighthouse, Atlantic to Mediterranean, 800 km, 45,000m up and 45,000m down. We finished the GR11.

    Our arrival at Cap de Creus after a long, hot day.

     

    Cap de Creus, fin du parcours

    Nous l’avons fait : du phare de Cabo de Higher au phare du Cap de Creus, de l’Atlantique à la Méditerranée, environ 800 km et 45.000m de montée et 45.000m de descente. Nous avons fini le GR11.

    Notre arrivée après une longue journée de marche sous une chaleur écrasante.