Last days on the trail

Chloé, whom we met on the GR11 and spent two weeks hiking there with, joined us for what turned out to be our last two days on the trail. The first day, we walked along two lakes, Emosson and Salanfe, and climbed up two passes, Barberine and Emaney, complete with steep scree, boulders and streams.

We walked in the rain for the second day. The weather forecast was for some more rain and we had reached the “Portes du Soleil” area, a very large Franco-Swiss skiing area. This meant walking among skilifts and gondola stations, it did not appeal to us.

This hike has been beautiful and varied. We have climbed 44,000+ m and walked down 41,000+. We walked across 27 passes, only 3 of which can be accessed by car.

Chloé, que nous avions rencontrée sur le GR11 et avec qui nous avions passé deux semaines, nous a rejoints pour ce qui serait nos deux dernières journées sur ce sentier. Le premier jour, nous avons passé deux lacs, Emosson et Salanfe, et franchi deux cols, Barberine et Emaney, avec pentes caillouteuses raides au sommet, éboulis et ruisseaux à traverser.

Le deuxième jour, nous avons cheminé sous la pluie. Les prévisions météo nous promettaient de la pluie et nous avions atteint le grand domaine skiable des Portes du soleil. Marcher au milieu des remontées mécaniques ne nous attirait pas.

Ce sentier a été magnifique et varié.
Nous avons gravi plus de 44.000m et sommes descendus de plus de 41.000m. Nous avons traversé 27 cols dont seuls 3 étaient accessibles par voiture.

Amazing Grace

A couple of days’ hike in one post : we went down Val Ferret through forests, very welcome on a hot day, and climbed up to the lakeside resort of Champex. Again, it was quite busy, being a stage on the Tour du Mont-Blanc and the Chamonix-Zermatt treks.
Friends joined us the next day for the hike to Col de la Forclaz (and a delicious lunch).
August 15 is a Catholic religious holiday, and we walked past an open-air mass. An alpine horn gave a beautiful rendition of Amazing Grace, another special moment.

Deux jours de randonnée : nous sommes descendus par le Val Ferret à travers des forêts qui offraient un répit bienvenu dans la chaleur et sommes arrivés,après une montée, au village de Champex-Lac. A nouveau, il y avait beaucoup de monde car c’est une étape du TMB et de Chamonix-Zermatt.
Des amis nous ont rejoints le jour suivant pour la montée au col de la Forclaz (où nous avons pris le temps d’un long et délicieux repas).
Le 15 août, jour de l’Assomption est férié dans les régions catholiques. Nous sommes passés près d’une messe en plein air et avons entendu le cor des Alpes jouer une belle version d’Amazing Grace, encore un beau souvenir.

Lacs de Fenêtre

Entering Val Ferret through the Lacs de Fenêtre (after going through 2 passes) is a treat for the eyes. La Fouly was quite busy as it is on the famous Tour du Mont-Blanc hike.
We were told that 150-200 such hikers pass through every day in the summer.
We had thought we would do that loop from here before going on but, hearing that – and seeing the crowds, decided not to.

Entrer dans le Val Ferret par les lacs de Fenêtre (après avoir passé 2 cols) est un plaisir pour les yeux. Il y avait du monde à La Fouly car c’est une étape du très connu et populaire Tour du Mont-Blanc (TMB).
On nous a dit, qu’en été, ce tour leur amène de 150 à 200 randonneurs par jour.
Nous avions pensé faire ce tour depuis là avant de finir notre sentier mais, en entendant ceci – et voyant la foule, y avons renoncé.

Hospice du Grand-Saint-Bernard

The hospice of St-Bernard has been hosting travellers and pilgrims for almost 1,000 years. It sits at an altitude of almost 2,500m and on the border with Italy (the first photo is of the hospice seen from the Italian side of the lake).
The road to the pass is closed from October to June and, during these months, is only accessible on skis and snowshoes. Still, over 11,000 people stay overnight every year.

Initially, it was built to give shelter to people braving the cold, avalanches and thieves. Nowadays, in summer, most people get there by car.

It is really a special place and we are glad to have stayed there.

L’hospice du Gd St-Bernard accueille les voyageurs et pèlerins depuis près de 1000 ans. Il est situé à près de 2500m d’altitude à la frontière avec l’Italie (la première photo montre l’hospice depuis la rive italienne du lac).. La route du col est fermée d’octobre à juin et, durant ces mois, le lieu n’est accessible qu’en ski de rando ou raquettes. 11 000 personnes y passent la nuit chaque année.

Originellement bâti pour abriter les voyageurs bravant le froid, les avalanches et les brigands, la plupart des voyageurs y arrivent maintenant en voiture.

C’est vraiment un endroit spécial et nous sommes heureux d’y être restés.

Fluffy sheep

After a night in Cabane Brunet, we woke with a view of the Dents du Midi. We walked to the Col de Mille where the panorama opens onto the Mont-Blanc mountain range and passed local race sheep herds trying to hide from the sun. We made a quick stop in the rather unattractive village of Bourg St-Pierre, where Napoleon’s army (46,000 men) bivouacked in 1800, before heading up to the Grand St Bernard pass.

 

Moutons frisés

Après une nuit à la cabane Brunet nous nous sommes réveillés avec une vue sur les Dents du Midi. Nous avons marché jusqu’au col de Mille, où le panorama s’ouvre sur le massif du Mont-Blanc. Nous avons passé des troupeaux de moutons de race locale essayant d’échapper au soleil.
Nous nous sommes brièvement arrêtés dans le peu attrayant village de Bourg St-Pierre où l’armée napoléonienne (46 000 hommes) a bivouaqué en 1800 avant de poursuivre notre route vers le col du Grand St-Bernard.

Toni’s bridge(s)

The glacier of Corbassière on massif des Combins has been receding, like all alpine glaciers, due to global warming.

Over the years, the world-famous Swiss engineer, known just as “Toni” has built more than 600 suspension bridges in Latin America and Asia with used cable donated by Swiss cable-car companies. These bridges link people, facilitating trade and saving time.

In thanks for the donated cables, he has built a suspension bridge over the glacier so that it can be crossed safely.

 

Le(s) pont(s) de Toni

Le glacier de Corbassière dans le massif des Combins est, comme tous les glaciers alpins, en recul dû au réchauffement climatique.

Depuis plusieurs années, le fameux ingénieur suisse, connu sous le nom de Toni, a construit plus de 600 ponts suspendus en Amérique latine et en Asie avec des câbles donnés par des sociétés de remontées mécaniques suisses. Ces ponts relient les gens, leur font gagner du temps et facilitent le commerce.

En remerciement pour les câbles fournis, Toni a construit une passerelle suspendue afin que le glacier puisse être traversé de manière sûre.

3 passes in one day

We have been meeting some more hikers, now that we share the path, for a few days, with the Chamonix-Zermatt trek. One cabin was full, so we slept in an unmanned refuge, but it meant climbing through 3 passes instead of two. We left the lac des Dix, walked in the soft snow in the lower parts of glaciers and got our first look of Mont-Blanc et les Grandes Jorasses from the 3rd pass. Then down to Cabane de la Louvie, by its lake, with the Massif des Combins in full view.

 

3 cols

Nous avons récemment rencontré plus de randonneurs, car la route Chamonix-Zermatt suit le même sentier pendant quelques jours.
Une cabane étant pleine, nous avons dormi dans un refuge non gardé mais cela signifie franchir 3 cols au lieu de deux.
Nous avons quitté le lac des Dix, marché dans la neige molle dans le bas de glaciers et avons vu le Mont-Blanc et les Grandes Jorasses, pour la première fois depuis le 3e col. Ensuite, descente sur la Cabane de Louvie au bord de son lac avec le massif des Combins en toile de fond.

 

Grande Dixence

Leaving the small village of Arolla, at an altitude of 2000m (it was hard getting out of the tent, as temperatures in the morning have gone down since Friday’s rain), the scenery changes again and becomes more mineral. We went through the Pas de Chèvres and climbed down about 5 vertical ladders to reach the boulder fields. We finally got to the lake des Dix, formed by the Grande Dixence dam. This dam is 280m high and has many tunnels (150 km), bringing water from many valleys (including Zermatt).
We stayed in an unmanned refuge just above the lake.

 

En quittant le petit village d’Arolla, à une altitude de 2000m (difficile de sortir de la tente le matin alors que les températures ont baissé depuis la pluie de vendredi), le paysage change à nouveau et devient plus minéral.
Nous sommes passés par le Pas de Chèvres et ses 5 échelles verticales pour atteindre les éboulis et arriver finalement au lac des Dix, formé par le barrage de la Grande Dixence. Ce barrage mesure 280m de hauteur et a 150 km de tunnels qui amènent l’eau de plusieurs vallées (dont celle de Zermatt).
Nous avons dormi dans un refuge non gardé.